Produit ajouté au panier avec succès Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Quantité
Total
Plus que 69,00 € pour bénéficier de la livraison gratuite
Continuer Commander
Aromatiques.fr

Produit en France à St-Cyr-en-Val (45590)

Frais de port gratuits à partir de 69€

Livraison rapide et DRIVE (en savoir +)

Paiement sécurisé

Panier minimum 12€ pour commander

Quelques conseils pour réaliser un jardin de plantes aromatiques

Publié le : 14/11/2021 12:40:02 | Catégories : Actualités , Plantes aromatiques , Technique de jardinage

Quelques conseils pour réaliser un jardin de plantes aromatiques

Comment réussir la plantation de vos plantes aromatiques

La règle générale de préférence est la suivante : Les plantes vivaces se plantent en octobre novembre et février mars, les plantes bisannuelles se plantent en septembre octobre et févier mars, les plantes annuelles se mettent en terre de mars à mai et les plantes d’origine tropicale (souvent gélives) à partir du mois de mai. La grande majorité des plantes s’adapte facilement aux natures de sol et aux climats les plus courants à toutes les périodes de l’année. Mais comme toujours dans le monde végétal il existe des exceptions.

Le rôle du sol dans la culture

La nature du sol a toujours une grande importance pour la réussite de ses cultures. Les sols argilo-calcaires ou argilo-sablonneux ont un grand avantage : d’être à la fois drainants et riches en nutriments. Ils correspondent aux besoins de la très grande majorité des espèces de plantes et d’arbres et réduisent les besoins d’entretien. Les plantes s’y développent plus rapidement, atteignent une taille plus importante avec moins d’engrais et moins d’arrosage. Les sols sableux sont souvent pauvres et sèches très vite l’été. Les sols argileux compacts, eux sont asphyxiants et trop mouillés l’hiver. Il faut y planter des végétaux correspondant à ces besoins.

Le rôle du climat sur vos plantes

En France, nous avons l’avantage d’avoir sur une grande partie du territoire un climat océanique. Le climat océanique a des étés frais et humides et des hivers doux. Même les régions à climat continental, de montagne ou méditerranéen sont tempérés par le climat océanique. On peut y planter pratiquement toutes les espèces de végétaux de la zone tempérée. Beaucoup de jardiniers débutant ne connaissent ni la nature du sol, ni les spécificités du climat de leur région. La meilleure information, vous l’obtiendrez des jardiniers de votre voisinage. Ils ont généralement le même sol que votre jardin et le même climat. Ils ont déjà une longue expérience et ils pourront vous donner des conseils de culture et vous indiquer ce qui pousse bien et ce qui est plus compliqué à réussir dans la région. Mais le meilleur moyen de connaitre les modes de culture, c’est l’expérimentation. Beaucoup de jardinier débutant s’apercevront rapidement que cultiver n’est pas si difficile et qu’avec un peu de bon sens, on obtient de bon résultat.

L’arrosage de vos plantations

Beaucoup de plantes meurent parce qu’elles ont été trop arrosées. Beaucoup de jardiniers amateurs considèrent que jardiner revient à arroser. Ce qu’il faut savoir et qui est valable pour 99% des plantes : L’environnement des racines a besoin autant d’eau que d’air. Une plante a 10 fois plus de chance de mourir d’un excès d’eau que d’un manque d’eau. On ne peut rattraper un excès d’eau car on ne peut enlever l’eau de la terre, par contre on peut rattraper un manque d’eau en arrosant tout simplement. A partir de la seconde année de culture, une plante n’a plus besoin d’être arrosée, sauf en cas de sècheresse prolongée pendant l’été. Pendant une sècheresse, il faut privilégier les arrosages abondants peu fréquents pour favoriser les racines profondes. Un arrosage régulier affaiblit la plante. En effet, un apport d’eau régulier mouillera la surface de la terre, favorisera les racines de surface au détriment d’un enracinement en profondeur. Plus une plante aura des racines profondes plus elle résistera à la sècheresse.

Les cas particuliers dans les plantes aromatiques classiques

L’estragon

Certaines plantes vivaces comme l’estragon préfèrent une plantation au printemps surtout si votre sol est argileux et votre climat humide l’hiver. L’estragon a besoin d’un bon enracinement pour passer l’hiver en repos végétatif dans un sol à tendance argileux. Ses racines pourrissent si le sol est trop mouillé et mal drainé. Le volume des racines peut faire un bon drainage, mais pour cela il faut que l’estragon est le temps de les développer. N’hésitez pas à faire un ajout de sable ou de cailloux avant la plantation.

Le persil

Le persil est une plante bisannuelle qui aime les sols caillouteux, drainants mais frais. Les sols argilo-calcaires ou argilo-sablonneux correspondent le mieux à ses besoins. Il a besoin d’être peu arrosé les 10 premiers jours de plantation. S’il a trop d’eau au moment de la plantation (arrosage ou pluie) les racines pourrissent. Vous arroserez le persil le jour de sa plantation puis plus rien pendant 10 jours ou jusqu’au moment où les feuilles commenceront à faner. Regardez aussi la météo, si on vous annonce une semaine de pluie, il vaut mieux reporter la plantation de votre persil de 8 jours.

Le fenouil

Le fenouil est une plante vivace qui a la caractéristique d’avoir une longue racine pivot. Une fois installé, elle peut vivre une dizaine d’année. Mais il faut lui choisir un sol drainant peu caillouteux. Les sols sableux ou argilo-sablonneux sont ceux qui lui convient le mieux. Si le sol est argileux il faut limiter les arrosages pendant la période d’installation. Ces conseils sont aussi valables pour la ciboulette et la ciboule à la différence que ces deux plantes peuvent supporter un terrain plus caillouteux.

Méthode de plantation dans votre jardin

Pour faire une plantation, aujourd’hui je ne conseille plus de retourner le sol préalablement. Il faut juste désherber à la main ou bien couper les adventices (mauvaises herbes) les plus grandes. Ces adventices déjà installées empêcheront l’installation de jeunes semis d’adventices beaucoup plus concurrentielles pour vos plantations. Faites un trou un peu plus large que la motte de votre plante. Ajoutez au fond du trou un peu de compost bien décomposé et mélangez avec la terre du fond du trou. Mettez votre plante dans le trou, rajoutez la terre afin de boucher les trous autour de la motte. Tassez et arrosez plus au moins selon la période de l’année (plus en été et moins en hiver). La plantation au moment du repos végétatif des plantes vivaces est la plus efficace pour réussir une plantation.

N’hésitez pas à nous consulter via notre site internet, nous serons toujours attentifs à répondre à vos questions.

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire