Produit ajouté au panier avec succès Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Quantité
Total
Plus que 59,00 € pour bénéficier de la livraison gratuite
Continuer Commander
Aromatiques.fr

Produit en France à St-Cyr-en-Val (45590)

Frais de port gratuits à partir de 59€

Expédition rapide les lundis et mercredi (en savoir +)

Paiement sécurisé

A la table des rois, une plante sauvage s’est invitée, l’épinard Bon Henri

Publié le : 12/12/2019 21:54:23 | Catégories : Actualités , Légumes anciens , Recettes de cuisine

A la table des rois, une plante sauvage s’est invitée, l’épinard Bon Henri

Histoire de cet épinard sauvage

Son nom botanique varie entre Blitum bonus henricus et Chenopodium bonus henricus, mais aujourd’hui c’est le premier qui est reconnu par la communauté scientifique. Quant à son nom commun français, selon les régions, on trouve un peu de tout : épinard sauvage, épinard Bon Henri, Chenopode Bon Henri, Ansérine Bon Henri, Arroche Bon Henri, herbe du Bon Henri et même Toute bonne qui désigne aussi la sauge sclarée. C’est un épinard au goût très agréable, qui peut remplacer nos épinards que l’on trouve sur les marchés. Il est facile à cultiver avec une bonne production du printemps à l’automne. Son nom Provient de notre bon roi Henri de Navarre (Henri IV), qui lorsqu’il n’était pas en train de régler les conflits religieux de l’époque, s’intéressait à la cuisine. On lui doit la poule au pot du dimanche et cet épinard sauvage à qui il a donné son nom.

Culture de l’épinard Bon Henri

Cette plante vivace peut se comporter parfois selon le climat comme une annuelle. Mais généralement un plant se cultive pour une durée de 2 à 5 ans. Dans un terrain riche, sa taille peut atteindre 60cm de haut et les feuilles peuvent faire jusqu’à 10cm de long. Il faut prévoir un espace de 40 à 60cm entre chaque pieds. L’épinard Bon Henri affectionne les sols azotés, les tas de fumier ou de compost. Si vous le plantez au milieu de votre potager, n’oubliez de faire régulièrement des apports de compost bien décomposé pour bénéficier d’une plante bien développée et très productive. Il n’aime pas trop la chaleur et la sècheresse mais supporte bien l’altitude jusqu’à 2500 mètres. Cette plante entre en repos végétatif à l’automne pour redémarrer au printemps. La récolte peut commencer au mois de mai pour les jeunes pousses puis les feuilles durant l’été. Si vous souhaitez faire des semis, il faut semer les graines de l’épinard Bon Henri en octobre car c’est le froid qui déclenchera la germination au printemps. Comme de nombreuses plantes d’origine sauvage, sa culture est d’une grande simplicité.

Comment préparer l’arroche Bon Henri

L’Epinard Bon Henri est riche en calcium, en vitamine B2, B3, B9, C et E. Il est riche aussi en acide folique et en nitrates. Contrairement à la légende, il contient peu de fer. Vous pouvez préparer l’épinard Bon Henri dans n’importe quelle recette faisant apparaitre des épinards. Dans les Alpes cet épinard sauvage a longtemps fait partis du repas quotidien des habitants des alpages car les nombreux troupeaux qui arpentaient les prairies apportaient une fumure favorable à cette plante. Les jeunes feuilles tendres peuvent participer à la composition de salades avec des concombres ou des tomates. Les feuilles matures doivent être cuite pour être consommées et appréciées. Elles sont idéales dans les omelettes, les soupes, les quiches, les gratins, les raviolis ou les flans salés. Les extrémités des tiges lorsqu’elles sont tendres au printemps peuvent être cuites et consommées à la façon des asperges. Cette plante étant un cousin du quinoa, ses graines peuvent être consommées à la place de céréales.

Voici une petite recette facile à préparer le soir en rentrant :

Soupe miso aux épinards bon Henri et tofu

  • Versez 1,5 litre d’eau dans une casserole et ajoutez 75 gr de miso blanc, 1 cuillère à soupe de sauce soja, 15 gr de gingembre frais rapé ou du gingembre en tranche conservé dans la saumur et portez à ébullition.
  • Ajoutez 100 gr de nouilles soba sèches et cuire 3 minutes à ébullition. Les nouilles doivent rester fermes.
  • Retirez la casserole du feu et ajoutez 200 gr de tofu fumé découpé en dés, 4 feuilles de ciboule émincées et 100 gr de feuilles d’épinard bon Henri. Remuez jusqu’à ce que les feuilles d’épinard se flétrissent.
  • Versez la soupe dans des bols individuels et découpez un piment rouge frais que vous ajouterez juste avant de servir.

Bon appétit !

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire